Bretagne

Gaëllic

"En coopérative, on a notre mot à dire"

"En coopérative, on a notre mot à dire"

Gaëllic

Éleveur à Pipriac (35)

« J’ai toujours voulu être éleveur ! Depuis tout petit déjà, je passais mon temps chez mes grands-parents qui avaient une ferme en Bretagne. Aujourd’hui, ce que j’aime le plus dans mon métier, c’est la diversification. Je m’occupe de la traite des vaches, de leur alimentation, de la production des cultures sur la ferme… C’est un métier très varié et c’est ce qui me plait ! »

Découvrez nos territoires

« L’avantage de faire partie d’une coopérative, c’est qu’on a notre mot à dire ! Et avec Grand Fermage, on nous demande très souvent notre avis sur les campagnes d’affichage, le site internet… et chacun apporte sa pierre à l’édifice ! Donc en fait on a une vision assez globale sur la production, la transformation, la commercialisation et la communication. »

Découvrez notre coopérative

On replante des arbres pour la biodiversité

« On a des haies et arbres un peu partout sur l’exploitation. On les entretient pour pouvoir manœuvrer avec les tracteurs. Et puis on a commencé à en replanter car l’ancien exploitant en avait coupé. Et il y a peu, on nous a proposé une parcelle à côté de chez nous qui est en friche depuis quelques années avec des chênes qui poussent, c’est une vraie pépinière ! Donc on va pouvoir les replanter ailleurs sur la ferme et cultiver la terre ensuite. »

Découvrez nos actions pour la biodiversité !

Normandie

Nicolas

"J'aime la diversité de mon métier"

"J'aime la diversité de mon métier"

Nicolas

Éleveur à Souleuvre-en-Bocage (14)

« Ce que j’aime dans mon métier c’est la diversité, on fait plein de choses différentes. Quand on est éleveur on doit toujours se poser des questions sur ce que l’on fait comme investissement et ce que l’on va faire après. On est en perpétuelle évolution. Et enfin, ce que j’aime le plus c’est être en contact avec l’extérieur, la nature et les animaux. »

Découvrez nos territoires

« Pour moi ce qui est important c’est d’avoir une vision globale de tous ce qui se passe après la production laitière, c’est à dire de la transformation du lait jusqu’à la commercialisation des produits Grand Fermage. Ce que l’on souhaite c’est que Grand Fermage soit identifiée comme la marque de notre coopérative et qu’on la retrouve dans les rayons des supermarchés. »

Découvrez notre coopérative

Je suis acteur de la biodiversité !

« Oui je suis acteur en faveur de la biodiversité. Je pense qu’il faut toujours chercher un lien entre notre métier d’éleveur et la biodiversité. J’ai des projets de réimplanter des haies qui serviront à la biodiversité mais pas que, car elles serviront aussi à protéger le cheptel contre le vent et les intempéries. Et je pratique également le pâturage sur ma ferme, qui est une pratique identifiée en faveur de la biodiversité. »

Découvrez nos engagements biodiversité

Poitou-Charentes

Jean-François

"Être éleveur, on l'a dans l'âme"

"Être éleveur, on l'a dans l'âme"

Jean-François

Éleveur à La Forêt-sur-Sèvre (79)

« J’étais pas forcément prédestiné à être agriculteur. Mais quand on le devient, cela devient passionnel ! Le métier d’éleveur est très diversifié. On est multi-tâches dans beaucoup de domaines que ce soit électrique, mécanique, la maçonnerie… On fait plein d’activités différentes, après il y a des activités que l’on aime plus ou moins, c’est le propre de chaque personne mais si on est curieux de nature on s’intéresse à beaucoup de chose et ça c’est mon cas. »

Découvrez nos territoires

« Je suis élu de la coopérative parce que j’ai toujours aimé m’engager dans mon métier et puis c’est aussi important d’être acteur de notre destinée. C’est vrai que cela prend du temps mais c’est aussi un contact enrichissant avec d’autres personnes, cela permet de voir d’autres horizons, d’autres réflexions. »

Découvrez notre coopérative

On travaille superficiellement les sols

« Aujourd’hui, on ne laboure qu’en cas de nécessité. On essaie au maximum de travailler superficiellement les sols. Lorsqu’on laboure, on intègre dans le sol toute la matière organique de surface qui va très rapidement se minéraliser.

Par ce fait, on appauvrit la terre. Certes, cela donne des éléments fertilisants disponibles à la plante, mais en contrepartie, cela va entraîner une diminution du capital organique du même sol.

Tandis qu’en laissant en surface les débris végétaux, les vers de terre et toute la vie microbienne de la terre trouve « la nourriture » qui lui est nécessaire pour se développer »

Découvrez nos engagements biodiversité

Pays de la Loire

Valentin

“J'ai toujours voulu être éleveur"

“J'ai toujours voulu être éleveur"

Valentin

Éleveur à Grandchamp-des-Fontaines (44)

« J’ai toujours voulu être éleveur. J’ai fait des études agricoles à Laval et Carquefou. J’ai eu diverses expériences dans mes stages en Pays de la Loire, en Lozère et au Canada en production laitière. Et puis un jour, la question s’est posée de m’installer avec mon père sur l’exploitation familiale. J’ai fait le choix de revenir. »

Découvrez nos territoires

« Nous ce que nous voulons les éleveurs c’est une marque qui « marque » et qui a vraiment un impact auprès des gens, avec un logo et un emballage impactant, faire des animations en magasin à côté de chez nous en disant que c’est du lait d’ici, du lait de chez nous. On souhaite que Grand Fermage devienne une marque forte qui nous rassemble tous, qui mette en avant les éleveurs et qui les valorise. »

Découvrez nos produits

La biodiversité c'est tous les jours !

« On fait de la biodiversité mais c’est naturel en fait. Sur l’exploitation, on a des haies, des ruches, on fait du travail sans labour, on implante plusieurs variétés dans nos prairies comme des rays gras, trèfles… pour avoir des mélanges qui tiennent dans le temps. »

Découvrez nos engagements biodiversité