Nos produits

La panure de nos fromages est une chapelure composée de farine de blé, d’huile de colza et de tournesol, de levure, de sel, d’épices (paprika, curcuma), de gluten de blé et d’eau.

Vous pouvez retrouver ces informations plus en détails sur la page de ces produits.

Le beurre au Sel de Mer Grand Fermage est constitué de Cristaux de Sel de Mer de l’Île de Noirmoutier.

Ce sont d’ailleurs ces petits grains de sel qui donnent au beurre son croquant et lui apportent cette saveur si particulière et légèrement iodée !

Dans les beurres aux Cristaux de Sel Grand Fermage, nous utilisons le sel provenant des marais salants de l’Île de Noirmoutier. Ces grains de sel sont récoltés à la main par les sauniers de l’île.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet d’Aquasel, la coopérative de sel.

Si vous trouvez en magasin un produit avec une DLC dépassée, prévenez directement le chef de rayon ou encore une hôtesse de caisse.

Les employés de votre magasin nous feront directement remonter l’information.

La majorité de nos emballages sont recyclables et nous avons vocation à travailler sur ceux qui ne le sont pas encore. Les emballages papiers de nos beurres moulés peuvent être recyclés, tout comme l’étui carton de nos panés au Camembert.

En ce qui concerne les emballages aluminium de nos beurres plaquettes AOP, l’emballage de nos Moulé de Vendée ou encore l’emballage de notre pané au Saint-Marcellin et le film des panés au Camembert : ils sont à jeter dans les poubelles de déchets ménagers.

Grand Fermage étant impliqué dans une démarche de recyclabilité de ses emballages, la marque a pour objectif de travailler sur le développement d’emballages recyclables, recyclés ou encore réutilisables sur les prochaines années.

Le retrait de la cartonnette, depuis juillet 2019, permet d’économiser chaque année près de 168 tonnes de carton, ce qui équivaut à 4200 arbres !

Un beau geste pour notre planète et nos campagnes.

Dans l’alimentation, les labels de qualité garantissent la provenance des produits. Ils peuvent être reconnus au niveau européen ou national.

Parmi ces labels, on retrouve l’AOP et l’IGP.

L’appellation d’origine protégée (AOP) est un label européen qui garantit que le produit a été transformé et élaboré dans une zone géographique déterminée.

Nos beurres AOP respectent le cahier des charges de l’AOP Charentes-Poitou : ils sont fabriqués en Charentes-Poitou avec un lait récolté obligatoirement sur ce territoire.

L’indication géographique protégée (IGP), également reconnue au niveau européen, est un signe qui désigne un produit dont les caractéristiques sont liées au lieu géographique dans lequel se déroule au moins sa production, son élaboration ou sa transformation. Le label IGP a un lien fort avec la notion de savoir-faire.

Notre Saint-Marcellin IGP est fabriqué dans la zone géographique reconnue par le cahier des charges et respecte les critères d’élaboration écrit pour ce fromage.

Grand Fermage propose des beurres et des fromages faits à partir du lait conventionnel des éleveurs de la coopérative.

Néanmoins, vous pouvez retrouver une gamme de beurres BIO parmi les produits Grand Fermage.

Cette gamme est composée de beurres moulés :

Ils sont tous certifiés par le Label Agriculture Biologique Européen.

L’agriculture biologique garantit un mode de production respectueux de l’environnement et du bien-être animal.

Ce mode de production est notamment fondé sur la non-utilisation de produits chimiques de synthèse, la non-utilisation d’OGM, le recyclage des matières organiques, la rotation des cultures et la lutte biologique.

Tous les produits Grand Fermage sont fabriqués sur le territoire français à partir du lait français de nos éleveurs.

Nos beurres sont fabriqués dans nos laiteries :

Pour ce qui est de nos fromages panés, ils sont panés à Crest dans la Drôme (26) mais proviennent de Vinay en Isère (38) pour le Saint-Marcellin et de Dangé-St Romain dans la Vienne (86) pour le camembert.

Les ferments lactiques sont des bactéries dont le rôle est de participer à la transformation du lait en vue de fabriquer du beurre, du fromage ou du yaourt.

Ces bactéries transforment le sucre du lait, le lactose, en acide lactique d’où leur nom. Cette transformation s’appelle la fermentation.

Tous nos produits sont fabriqués à partir de lait pasteurisé hormis notre pané au Saint-Marcellin.

En effet, avant d’être pané, le Saint-Marcellin est fabriqué selon le cahier des charges de son IGP ; son lait subit donc le process de thermisation et non de pasteurisation.

Ces deux process ont pour objectif de détruire les germes pathogènes, c’est-à-dire ceux qui nous rendent malades.

Il s’agit de processus de conservation des aliments qui consistent à les chauffer à une température donnée et plus ou moins élevée.

Pour la pasteurisation, le lait est chauffé entre 62 et 88 °C durant une durée déterminée avant un refroidissement brusque, de manière à éliminer un nombre important de micro-organismes et éviter la prolifération de ceux qui restent.

Pour la thermisation, le lait est chauffé seulement 15 secondes entre 57 et 68°C pour obtenir des résultats similaires.

La présure est un coagulant, mais tous les coagulants ne sont pas de la présure.

La présure est extrait d’une partie de l’estomac des ruminants.

Les coagulants peuvent être de différentes origines (végétales, microbiens). Les 2 permettent la coagulation du lait.

Les produits Grand Fermage ne contiennent aucun additifs alimentaires, épaississants, stabilisants ou émulsifiants.

Ils sont garantis sans conservateur et sans huile de palme, ce qui leur procure ce goût authentique.

Beurre-aop-charentes-poitou-doux-et-beurre-aux-cristaux-de-sel-de-mer-grand-fermage

Les informations nutritionnelles

Nous proposons des beurres de spécialité ainsi que des fromages panés. Il s’agit de produits laitiers fabriqués à partir de lait de vache, aliment composé de protéines.

Nos fromages panés Grand Fermage sont sources de protéines, ils peuvent être une alternative à la viande en cœur de repas.

En ce qui concerne les beurres, leur apport protéique est quant à lui très faible.

Non, nous ne proposons pas de beurre ni de fromage sans lactose.

Oui, les produits Grand Fermage contiennent des allergènes. Ces derniers figurent en caractères gras dans la liste des ingrédients présents sur les emballages de nos produits.

Le principal allergène de nos produits est le lait.

D’autres allergènes comme le blé peuvent également entrer dans la composition de certains de nos produits, notamment les fromages panés.

Seuls les produits élaborés avec d’autres ingrédients que le lait contiennent du gluten. C’est par exemple le cas du pané au Saint-Marcellin ou des panés au Camembert.

Si un produit contient du gluten, le terme « gluten » ou l’ingrédient allergène (ex : le blé) figure sur l’emballage en caractères gras dans la liste des ingrédients du produit en question.

La majorité des produits Grand Fermage, beurres et fromages, peuvent être consommés dans le cadre d’un régime végétarien.

Seul le Pané au Saint-Marcellin n’est pas conforme à ce régime. Ce produit est fabriqué selon le cahier des charges du Saint-Marcellin IGP, il y a donc la présence de présure animale dans le produit.

Pour les enfants, il est recommandé de consommer 3 ou 4 produits laitiers par jour.

Les produits laitiers apportent en effet du calcium essentiel à la formation et à la solidité des os et des dents. Le calcium intervient aussi dans d’autres fonctions indispensables à l’organisme comme la contraction musculaire, la coagulation sanguine ou encore la conduction nerveuse.

Les produits au lait de vache conviennent donc tout à fait aux enfants s’ils ne sont pas allergiques ou intolérants à ces derniers. Dans ce cas, il est recommandé de se rapprocher de son médecin traitant pour avis médical.

Pot-lait-grand-fermage

Nos éleveurs et leurs fermes

Les exploitations laitières Grand Fermage ont en moyenne 82 vaches.

Certaines ont formé des GAEC (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun) qui sont des regroupements d’élevages développés pour mutualiser les moyens et les compétences des éleveurs.

A plusieurs on est plus fort !

Ce sont des entreprises à taille humaine et familiales. Souvent, plusieurs personnes travaillent dans l’exploitation afin d’accorder aux animaux toute l’attention dont ils ont besoin.

Quelle que soit la taille de l’exploitation, le lien entre l’éleveur et l’animal est fort et le respect du bien-être animal fait partie intégrante du travail de l’éleveur.

Il faut savoir que les vaches apprécient tout autant être en intérieur qu’en extérieur.

Et chez Grand Fermage, les éleveurs s’assurent du bien-être de leurs vaches dans les bâtiments ainsi qu’au pâturage. Tant que l’herbe est verte en extérieur, elles aiment s’y trouver pour pâturer mais dès que les températures commencent à être chaudes et que l’herbe se fait plus rare, les vaches ont tendance à rester d’elles-mêmes dans leur bâtiment au frais.

En effet, les vaches ne transpirent pas et sont donc plus sensibles à la chaleur qu’au froid. Au sein de leur bâtiment, elles sont assurées d’être à l’abri des intempéries et y sont alimentées avec une ration équilibrée qui est moins aléatoire qu’en pâturage.

Les vaches vivent au sein d’un espace couvert et commun. Elles peuvent s’y déplacer librement, accéder à l’auge ou aux points d’eau de leur plein gré et interagir entre elles.

Souvent, la période d’accès à l’extérieur s’étend de mars à octobre, suivant les conditions météorologiques.

Au-delà de la météo, il est également important lors de la lactation que les vaches rentrent pour la traite et pour assurer leur bonne alimentation.

Les vaches sont des herbivores.

Au menu du troupeau, on peut trouver du foin (de l’herbe séchée), de l’herbe fraîche, de l’ensilage d’herbe, de l’ensilage de maïs, des céréales (orge, blé), des tourteaux azotés (colza, soja, lin…) complétés par des minéraux, des vitamines et des oligoéléments.

Leur ration est variée, équilibrée et à volonté afin de répondre au mieux à leurs besoins nutritionnels et de satiété. Tout en assurant bien sûr une alimentation saine et équilibrée pour obtenir un lait de qualité !

En fonction de son mode d’élevage, et particulièrement en fonction des surfaces de prairies dont il dispose, l’éleveur produit lui-même tout ou une grande partie de l’alimentation fourragère de son troupeau.

En France, en moyenne 93% de l’alimentation est produite sur la ferme (source : Observatoire de l’alimentation des vaches laitières, en France, Réseaux d’Elevage 2011 et Institut de l’élevage) pour nourrir les vaches de l’exploitation.

La culture des OGM est interdite en France et dans de nombreux pays européens.

En moyenne, plus de 90% de l’alimentation de la vache (fourrages, céréales) est produite sur l’exploitation, et 8% des autres aliments sont d’origine France et donc sans OGM.

Cependant, la France connait un déficit structurel en protéines végétales, nécessaires à une alimentation équilibrée des vaches. Elle doit donc importer des protéines végétales comme les tourteaux de soja. Ces importations peuvent provenir de pays où la réglementation n’interdit pas la culture d’OGM.

Mais des alternatives dans l’alimentation des vaches existent comme le tourteau de colza ou de lin qui permettent de substituer le soja étranger.

Après une période de 9 mois de gestation, les veaux naissent dans nos élevages. Les vaches ont préalablement été préparées pendant 1 à 2 mois précédant le vêlage. Cette période s’appelle le tarissement.

Une fois les veaux nés, il est recommandé de leur donner du colostrum dès les premières heures de vie. Ils sont ensuite le plus souvent placés dans un espace individuel, au maximum 8 semaines. Cet espace permet de protéger la santé du veau et de bien contrôler son allaitement et son alimentation.

A partir de l’âge de 8 semaines, les veaux sont alors élevés collectivement, conformément à la réglementation, afin qu’ils puissent exprimer des comportements sociaux avec les autres individus.

Les femelles sont ensuite élevées dans la ferme pour assurer le renouvellement du troupeau.

Nos-eleveurs-et-leurs-fermes-grand-fermage

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ?

Contactez-nous !

Pour aller plus loin

Notre coopérative est dirigée par nos éleveurs !

Découvrez notre modèle coopératif !

Les 6 actions de nos éleveurs qui préservent la biodiversité

Découvrez les 6 actions de nos éleveurs !